L'essentiel - PTA 974

Fiche d’identité du coronavirus

Cause

Cette pneumonie est une maladie infectieuse causée par un virus appartenant à la famille des coronavirus, pour le moment identifié sous le nom de SARS-CoV-2. Le réservoir de virus est probablement animal. Même si le SARS-CoV-2 est très proche d’un virus détecté chez une chauve-souris, l’animal à l’origine de la transmission à l’homme n’a pas encore été identifié avec certitude.

Présentation clinique

Symptômes par ordre de fréquence décroissant

Fièvre (83 à 98%. NB Jusqu’à 60% de patients apyrétiques dans des études avec moins de patients hospitalisés, température médiane = 37,75 à 38,3°C), toux (59 à 82%) habituellement sèche, dyspnée (31 à 55%), myalgies (11 à 44%), confusion (9%), céphalées (6 à 13%), maux de gorge (5 à 17%), rhinorrhée (4%), douleur thoracique (2%), diarrhée (3 à 10%), nausées vomissements (1 à 13%).

Des formes avec symptomatologie digestive (notamment diarrhées), état confusionnel, chutes, initialement non fébriles sont souvent au premier plan chez les personnes âgées.
Devant la recrudescence d’anosmies brutales sans obstruction nasale, parfois isolées qui pourrait être en relation avec le Covid-19, il convient de :
– Toujours chercher ce symptôme devant un patient suspect de Covid-19 ;
– En présence d’une anosmie sans obstruction nasale et avec une agueusie, le diagnostic de Covid-19 est à considérer comme vraisemblable et ces patients doivent être de facto isolés ;
– Ne pas les traiter par corticoïdes inhalés ou per os et les lavages de nez sont décommandés, ils pourraient favoriser la dissémination virale
DGS. Formes cliniques atypiques. -22 mars 2020
HCSP. 4. Clinique (page 5-6) – 5 mars 2020
SRLF-SFAR-SFMU-GFRUP-SPILF. Recommandations d’experts portant sur la prise en charge en réanimation des patients en période d’épidémie à SARS-CoV2 – 10 mars 2020

Personnes asymptomatiques

Des approches méthodologiques complexes ont estimé que la fraction des « infectés non répertoriés » (qui inclut des sujets asymptomatiques) serait de 86% (95% CI: [82%-90%]).
HCSP. 4.2. Formes pauci-symptomatiques ou asymptomatiques (page 9) – 5 mars 2020

Sévérité

Formes modérées = 81%

Formes sévères = 14% (dyspnée, fréquence respiratoire ≥30/mn, SaO2≤ 93%, PiO2 <300, et/ou infiltrat pulmonaire > 50% en 24-48h),

Formes critiques = 5% (SDRA, choc septique, et/ou défaillance multiviscérale)

HCSP. 4.1.1 Présentation clinique (page 7) – 5 mars 2020

Transmission

Transmission par inhalation de gouttelettes suite à éternuements ou toux. Virus présent dans les voies aériennes supérieures et potentiellement inférieures.
Transmission vers les mains possible mais non prouvée.
Surfaces contaminées : survie 3 heures (surfaces inertes sèches) à 6 jours (milieu humide).
Transmission fécale non documentée. Virus présent dans les selles même après disparition des symptômes.
Transmission possible par personnes asymptomatiques.
Inserm. Le risque de transmission par porteurs sains confirmé – 1er avril 2020
HCSP. 3. Point sur les modes de transmission (page 4) – 5 mars 2020
NEJM. Aerosol and surface stability of SARS-Cov-2. 17 mars 2020

Contagiosité

Indice de reproduction de base (R0) entre 2 et 3 : transmissibilité supérieure à celle de la grippe saisonnière.
HCSP. 3. Points sur les modes de transmission (page 4) – 5 mars 2020

Transmission présymptomatique possible 6 jours avant le début des symptômes.
HCSP. 4.2. Formes pauci-symptomatiques ou asymptomatiques (page 8) – 5 mars 2020

Evolution

Incubation de 4,9 jours à 6,4 jours.
HCSP. 4. Clinique (page 5) – 5 mars 2020

Temps médian de guérison clinique
Deux semaines pour les formes peu sévères
3 à 6 semaines pour les formes graves
Report of the WHO-China Joint Mission on Coronavirus Disease 2019 (COVID-19). 2020

SDRA
Survenue dans 17,6 à 29% des cas.
Délai de survenue = 9 jours
HCSP. 4.1.1 Présentation clinique (page 7) – 5 mars 2020

Formes compliquées
Aggravation vers le 7ème jour avec atteinte parenchymateuse, sepsis, surinfections bactériennes ou fongiques.
Cliniquement : dyspnée vers J8 et détresse respiratoire vers J9.
HCSP. 4.1.1 Présentation clinique (page 7) et 4.5.4 Anomalies radiologiques (page 12) – 5 mars 2020

Principaux facteurs de risque d’évolution défavorable selon la littérature


Âge : mortalité = 0% chez les moins de 9 ans, 8% chez les patients âgés de 70-79 ans, 14,8% chez les patients ≥80 ans.
Comorbidité (HTA, pathologie cardiovasculaire, diabète, maladie vasculaire cérébrale).
Clinique : dyspnée, anorexie, douleurs pharyngées, vertiges, douleurs abdominales.
NF : leucocytes plus élevés, polynucléose neutrophile et lymphopénie plus prononcée, d’aggravation progressive.
HCSP. 4.5 Facteurs de risque d’évolution défavorable (page 11) – 5 mars 2020

Guérison

N.B.: Une toux irritative peut persister.

Population générale
Au moins 8 jours après le début des symptômes
ET au moins 48h après disparition de la fièvre
ET au moins 48h après disparition de la dyspnée.
Pendant encore 7 jours, éviter les contacts rapprochés avec personnes fragiles.

Immunodéprimés
Au moins 10 jours après le début des symptômes
ET au moins 48h après disparition de la fièvre
ET au moins 48h après disparition de la dyspnée.
Pendant encore 14 jours, port du masque chirurgical lors de la reprise des activités professionnelles.

Soignants sans risque de forme grave
Au moins 8 jours après le début des symptômes
ET au moins 48h après disparition de la fièvre
ET au moins 48h après disparition de la dyspnée.
Pendant encore 7 jours, port du masque chirurgical lors de la reprise des activités professionnelles.

Soignants avec risque de forme grave
Au moins 10 jours après le début des symptômes
ET au moins 48h après disparition de la fièvre
ET au moins 48h après disparition de la dyspnée.
Pendant encore 7 jours, port du masque chirurgical lors de la reprise des activités professionnelles (14 jours pour les patients immunodéprimés).

Soignants ayant développé une forme grave de Covid-19
Critère virologique.

Ministère des solidarités et de la santé. Lignes directrices pour la prise en charge en ville (paragraphe 3)– 31 mars 2020

NDLR. Les patients guéris sont en principe immunisés. En l’absence de donnés spécifiques sur le sujet, il semble nécessaire de poursuivre l’application des mesures barrières.

Population à risque

Définition des personnes fragiles = avec facteurs de risque de forme grave
– Âge ≥ 70 ans
– ATCD cardiovasculaires : HTA compliquée, AVC, coronaropathie, chirurgie cardiaque
– Insuffisance cardiaque NYHA III ou IV
– Diabète insulinodépendant non équilibré ou présentant des complications
– Pathologie respiratoire chronique susceptible de décompenser
– Insuffisance rénale dialysée
– Cancer sous traitement
– Immunodépression
  . Médicamenteuse
  . Infection à VIH non contrôlé ou avec CDA < 200/mm3
  . Greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques
  . Hémopathie maligne en cours de traitement
– Cirrhose ≥ stade B
– Obésité morbide IMC > 40
– Grossesse à partir du 3e trimestre (par précaution)
Mesures de prévention et modalités de prise en charge
HCSP (paragraphes 1, 2 et 3) – 14 mars 2020

Une obésité avec IMC > 30 est maintenant considérée comme population à risque, ainsi que les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie.
HCSP. Prise en charge des personnes à risque de formes graves (complément). – 04 avril 2020

Dépistage

Au 10/04/2020, il existe actuellement trois types de test de dépistage du coronavirus en France :

  • RT-PCR nasopharyngé
  • Test rapide
  • Sérologie

Ces tests ne sont pas tous disponibles.

A La Réunion nous disposons du test RT-PCR nasopharyngé et de la sérologie Igg.

Page dépistage de la pta974.re

Traitements

Pas de données d’efficacité et sécurité issues d’essais cliniques.

HCSP. 5. Thérapeutique (page 14 et suivantes) – 5 mars 2020

Vaccins

Pas de vaccins à ce jour.

Source : https://lecmg.fr/coronaclic/ et https://pasteur.fr (le 10/04/2020)

Connaître le virus SARS-CoV-2 - Ecole des hautes études en santé publique (EHESP)

Boites à outils

Coronaclic

Toutes les informations utiles pour le médecin généraliste

AP-HP

Base documentaire COVID-19

COM-SCAPE​

COM-SCAPE vous propose de découvrir une application de partage d’informations gratuite, d’intérêt public.